LE FONDATEUR

Abbé Arcangelo Tadini

Abbé Arcangelo Tadini naît,  de Pietro Tadini et Antonia Gadola, le 12 octobre 1846 à Verolanuova. Il est le dernier de 11 enfants.

En 1864, il entre au Séminaire diocésain à Brescia. Il est ordonné prêtre  le 19 juin 1870. Il exerce son ministère à Lodrino, La Noce et enfin à Botticino Sera où il reste 25 ans durant.

Sa vie en  Paroisse devient,  pour l’Abbé Tadini, comme un chantier social. Et, sur la longueur d’onde de la première Encyclique sociale Rerum Novarum  de Léon XIII qui proclame la centralité de l’homme ou de la femme qui travaille, il entreprend des initiatives concrètes pour améliorer les conditions de vie des jeunes ouvrières. Pour créer une opportunité de travail, il construit une filature;  et pour favoriser des relations familiales et amicale, il ouvre un pensionnat pour les ouvrières contraintes à émigrer dans d’autres régions loin de leurs milieux. Très vite, il se rend compte que cela ne suffit pas pour ces jeunes qui, aux yeux de ce père avisé, étaient comme « des citrons moulus » car elles sont dénigrées dans leur dignité de femmes et de femmes ouvrières.

En 1900, il fonde la Congrégation « des Sœurs Ouvrières de la Sainte Maison de Nazareth ». A  ses filles Spirituelles, il confie  ces jeunes femmes ouvrières comme collègues et compagnes de travail. Les Sœurs Ouvrières aident les ouvrières à manifester leur humanité et à témoigner la présence de Jésus Travailleur à Nazareth et la Bonne nouvelle d’un Dieu proche qui s’est fait Chair en entrant dans l’histoire et en l’ assumant dans son entièreté  pour en donner une  vie nouvelle.

Il meurt à Botticino Sera le 20 mai 1912. Il est béatifié  le 3 octobre 2009 par le Pape Jean Paul II et canonisé  le 26 avril 1999 par  le pape Benoit XVI.

Sa fête liturgique se célèbre le 21 mai.

 

TABLEAUX DE LA VIE DE TADINI
PAR MARIO TREBESCHI